Isabel Group fête les 10 ans de la création de sa plateforme de facturation électronique Zoomit. Au cours de la dernière décennie, la plateforme est devenue une valeur sûre dans le traitement électronique des factures pour les particuliers. Aujourd’hui, des projets ambitieux pour le traitement électronique des factures destinées aux sociétés sont en passe de se concrétiser.

Zoomit a été créée en juin 2006, lorsque deux banques et cinq sociétés ont uni leurs forces. La plateforme a été incorporée au sein d’Isabel Group, le pionnier dans le domaine des paiements électroniques à grande échelle, où elle a progressivement pris forme. Tout à fait au point après un projet-pilote de six mois, la plateforme est devenue dix ans plus tard une valeur sûre dans le traitement électronique des factures. La réussite de Zoomit se mesure au nombre toujours croissant d’utilisateurs. Récemment, le seuil d’un million utilisateurs actifs par mois a été franchi, ce qui signifie qu’environ une famille sur cinq utilise la plateforme Zoomit. De plus, la connexion avec 13 banques et plus de 100 émetteurs de factures fait en sorte que la plateforme assure aujourd’hui le traitement de 350.000 documents chaque jour. Outre les factures, des fiches de salaire, des états de dépenses et des déclarations d’impôts transitent par Zoomit.

« Sûr, convivial et un plus pour l’environnement »

Le développement d’une plateforme de ce genre, qui établit la connexion entre l’émetteur de la facture, la banque et le consommateur final, a représenté un véritable défi. « Nous sommes très fiers de ce que nous avons réalisé », explique Johan De Meyer, CEO d’Isabel Group, l’initiateur et exploitant de la marque Zoomit. « Grâce à Zoomit, le consommateur peut voir, contrôler et payer sa facture en un clic. Le tout dans un environnement sécurisé et convivial, intégré dans l’internet banking et les applis bancaires des banques participantes et qui, par ailleurs, est gratuit pour le consommateur. » L’environnement en bénéficie aussi. La quantité de documents traités par voie électronique par le biais de Zoomit correspond à une réduction annuelle de 276 tonnes de papier – soit l’équivalent de 6.900 arbres. A cela s’ajoutent des économies sur base annuelle de 22 millions de litres d’eau, ce qui correspond environ au contenu de six piscines olympiques.

Contribuer au développement de la facturation électronique pour entreprises

Ce dixième anniversaire est l’occasion de célébrer le parcours empreint de réussite de Zoomit. Il représente aussi, voire surtout, un moment opportun pour aller de l’avant et préparer l’avenir. Un cap important a été franchi ces dernières années avec le développement d’une offre en matière de mobile banking. Compte tenu des résultats satisfaisants en matière de facturation électronique auprès des particuliers, Isabel Group s’estime prête à faire son entrée sur le marché B2B. Principalement les petites et moyennes entreprises sont confrontées à de grands défis. Ces PME n’ont pas toujours les moyens, comme les plus grandes structures, d’investir dans des solutions qui leur sont propres. En outre, elles travaillent souvent avec des comptables externes, qui doivent aussi être intégrés dans le circuit de facturation d’une manière efficace. L’acquisition récente de CodaBox, entreprise qui offre des services pour la dématérialisation des extraits de compte, des documents sociaux et des factures, rentre parfaitement dans cette stratégie.

En collaborant avec CodaBox, Isabel Group est en train de développer une solution conviviale et prête à l’emploi pour ce segment d’entreprises. « Nous avons la volonté d’élaborer un accès simple pour les PME et leurs comptables externes, tout en tenant compte de leurs besoins spécifiques et des contraintes auxquelles ils sont confrontés. Nous disposons de l’expertise et de l’infrastructure nécessaires pour concrétiser cette ambition. Les éléments-clés sont présents, à nous maintenant de dessiner les lignes de ce grand projet d’avenir pour les dix années à venir, et de contribuer au développement de la facturation électronique pour les entreprises en Belgique », conclut Johan De Meyer.

 

Zoomit