Michael Custers
Michael CustersChief Marketing & Strategy Officer
As a strategist & marketer, I help orchestrate go-to-markets, aligning market trends, client demand, solution portfolios and revenue targets.
blockchain development

L’ambition de DigiCrowd pour facturation électronique en Belgique

Aujourd’hui, à peine 50 % des entreprises envoient leurs factures par e-mail et en PDF. Seulement 12 % bénéficient d’un flux de facturation électronique intégré de système à système. Jetez un œil au bureau de vos collègues comptables : travaillent-ils sans papier ?

Si des canaux numériques tels que le courrier électronique ont déjà permis une accélération des flux de facturation électronique, ces processus nécessitent encore beaucoup de retouches manuelles : impression et numérisation, renvoi des documents en cas de champs invalides, etc. Ces modifications prennent beaucoup de temps, or ce temps est précieux. De plus, le manque de standardisation nécessite de nombreuses intégrations coûteuses entre les plateformes.

DigiCrowd : la communauté des pionniers de l’e-facturation

Wolters Kluwer, Winbooks, Sage et CodaBox ont uni leurs forces pour favoriser le changement et donner vie à DigiCrowd. L’objectif de ce groupe ? Accélérer l’adoption de la facturation électronique en Belgique grâce à un format ouvert et structuré appelé UBL. UBL est reconnu comme étant l’une des deux normes techniques en matière de facturation électronique en Europe. (L’autre est UN/CEFACT Cross Industry Invoice (CII). Pour en savoir plus sur les normes européennes qui régissent la facturation électronique, rendez-vous sur https://ec.europa.eu/cefdigital/wiki/display/CEFDIGITAL/Explaining+the+eInvoicing+standard)

La norme UBL est directement intégrée dans le back-office d’une organisation. L’expérience utilisateur reste donc la même, et chacun gagne un temps précieux qu’il peut consacrer aux tâches principales.

Avec un seul format normalisé, les entreprises et cabinets comptables pourront collaborer plus efficacement et simplifier leur charge administrative. L’initiative contribue également à concrétiser les projets gouvernementaux qui visent à promouvoir la numérisation des entreprises belges.

Philippe De Backer, ministre de l’Agenda numérique, des Télécommunications et de la Poste, partage sa vision de la facturation électronique : « Chaque année, plus d’un milliard de factures sont envoyées et traitées dans les systèmes comptables en Belgique. Leur numérisation permettrait une économie de 3,4 milliards d’euros, une diminution du nombre de retards de paiement et de la durée moyenne des délais de paiement. Ce serait une excellente nouvelle pour notre économie. Du reste, cela permettrait de réduire la charge administrative pour les entreprises. De telles initiatives facilitent la facturation électronique et favorisent son adoption à grande échelle. »

100 000 entreprises belges avant 2020

La communauté DigiCrowd veut convaincre 100 000 entreprises belges d’adopter un flux de facturation électronique d’ici fin 2019.

Cerise sur le gâteau : pour chaque entreprise qui opte pour la facturation électronique, DigiCrowd fait un don à une œuvre caritative, afin de soutenir l’entrepreneuriat, la numérisation et la justice sociale.

Avec cette communauté, nous pensons pouvoir accélérer l’adoption de l’e-facturation en Belgique.

Serez-vous des nôtres ?