Alex Dossche

  • Partager
  • facebook
  • twitter
  • linkedin

L’embedded banking dans la pratique : 4 partenaires d’Isabel Connect témoignent

Quel est le point commun entre un expert en paiements, un intégrateur ICT, un spécialiste en médiation de dettes et un développeur de logiciels de construction ? En plus d’être partenaires d’Isabel, tous les quatre ont également fait leurs premiers pas prometteurs vers la banque intégrée, mieux connue sous le nom anglais d’embedded banking.

L’expression « embedded banking » est un terme générique qui désigne le processus par lequel on « incorpore » ou intègre des services bancaires dans la plateforme logicielle ou les applications d’un tiers via des API. Une API est une interface logicielle qui permet à plusieurs applications de communiquer entre elles. Chez Isabel, cette API se nomme Isabel Connect

« Grâce à Isabel Connect, vous pouvez pour ainsi dire ouvrir n’importe quel logiciel d’entreprise et vous y connecter ensuite de manière efficace et sécurisée », explique Vanessa Beeckman, Sales Manager chez Isabel Group, qui n’hésite pas à comparer l’outil d’intégration à un couteau suisse. Et comme Victorinox, l’entreprise qui se cache derrière le couteau suisse, Isabel est également synonyme de progrès technique et d’innovation. « Cela fait tout simplement partie de notre ADN. Isabel Connect n’en est qu’un énième exemple. »

L’utilisation d’Isabel Connect permet à nos partenaires de créer de nombreuses possibilités pour optimiser la gestion financière de leurs clients. En intégrant Isabel Connect dans leurs solutions, ces clients bénéficient d’un accès direct et transparent à un large éventail de banques à partir de leurs applications professionnelles habituelles. Ils peuvent par exemple exécuter des ordres de paiement directement via leur système ERP ou leur application comptable.

Voici 4 de nos partenaires qui aiment penser à l’avenir. Découvrez comment ils apportent des solutions concrètes à leurs clients grâce à l’embedded banking.

 

1. Twikey : les paiements simplifiés

Ce n’est pas un hasard si Twikey, expert en paiements, s’est fixé pour objectif de réduire au minimum les formalités administratives liées aux paiements pour ses clients. Twikey entend ainsi simplifier au maximum l’ensemble du processus de paiement. Pour cela, l’entreprise s’est d’abord attachée à améliorer le flux administratif lié aux encaissements automatiques ou domiciliations. Aujourd’hui, la société est devenue, selon ses propres dires, un guichet unique pour les paiements en ligne. Concrètement, Twikey aide les entreprises à être payées plus rapidement.

« En intégrant Isabel Connect dans notre solution, nous avons pu réduire considérablement le temps d’intégration ou d’onboarding pour nos clients », déclare Dominique Adriansens, cofondateur de Twikey. « Au lieu de plusieurs semaines ou mois, il faut désormais moins d’une semaine, voire quelques minutes seulement, pour activer une banque. Beaucoup plus de banques nous ont aussi rejoints aujourd’hui, ce qui signifie que notre portée est nettement plus grande. Enfin, nous attachons aussi énormément d’importance à l’automatisation et Isabel Connect nous permet justement de créer des flux automatisés avec beaucoup de valeur ajoutée. »

 

2. Inetum-Realdolmen : intégration ERP clé en main

Inetum-Realdolmen est un fidèle partenaire d’Isabel depuis plus de quinze ans. L’entreprise assure à la fois l’installation et le support de diverses applications Isabel pour ses clients professionnels. En tant qu’intégrateur ICT, Inetum-Realdolmen développe aussi ses propres solutions d’intégration pour l’offre d’Isabel et l’Isabel Connect Integrator en fait partie. Cette solution relie rapidement et sans faille la solution ERP opérationnelle existante du client à Isabel 6, notre plateforme multibancaire. « Et ce, sans même devoir modifier le logiciel ERP », souligne Katja Smith, Senior Service Delivery Manager chez Inetum-Realdolmen. « Aucun travail sur mesure au niveau du logiciel ERP n’est nécessaire, ce qui représente clairement un argument déterminant pour les responsables ICT. »

« Grâce à Isabel Connect, nos clients peuvent s’engager davantage dans l’automatisation. Nous réduisons ainsi le nombre d’actions manuelles et donc le risque d’erreur humaine et de fraude active chez nos clients. Et dans le même temps, nous améliorons leur efficacité opérationnelle », résume Katja Smith.

 

3. ROOV : soutenir la médiation de dettes

ROOV est un cas rare, voire unique, en Belgique. Il s’agit en effet d’une société fintech avec une mission sociale. Cette mission consiste à soutenir les médiateurs de dettes et les administrations publiques, plus précisément les CPAS, les CAW (centres de bien-être général, NL) et les sociétés de logements sociaux, dans l’accomplissement de leurs tâches de plus en plus nombreuses. Ce soutien doit permettre de libérer suffisamment de temps pour donner à tous les clients l’aide à laquelle ils ont droit.

« Le nombre de personnes ayant des problèmes d’argent ne cesse d’augmenter », observe Frédéric Vandenhende. Le CEO et fondateur de ROOV veut faire de son entreprise un précurseur pour les personnes en difficulté financière. « Grâce à Isabel Connect, nous aidons les administrations publiques et les médiateurs de dettes à mener plus efficacement leur mission de médiation de dettes, ce qui leur permet de gagner à la fois du temps et de l’argent. » À titre d’exemple, il cite le remboursement des factures. « Aujourd’hui, le remboursement d’une seule facture pour les charges fixes de base d’un client coûte facilement 30 à 40 euros en heures-homme à la société, soit souvent plus que le montant de la facture elle-même ! Avec Isabel Connect, nous pouvons faire reconnaître automatiquement ces frais fixes et les faire rembourser plus rapidement, ce qui ramène le coût administratif par remboursement à 3 euros à peine. »

 

4. KPD : un suivi rigoureux des paiements

KPD développe des logiciels pour le secteur de la construction, dont un ERP ouvert pour les entreprises de construction. « Les liquidités représentent une préoccupation de tous les instants pour les entreprises de construction », déclare le CEO Beau Osselaere. « Il est donc très important de bien suivre les paiements. » C’est pour cette raison que KPD a aussi intégré Isabel Connect dans sa solution ERP : les entreprises de construction peuvent ainsi mieux détecter et recenser le traitement des paiements importants.

Outre la facilité, l’intégration avec Isabel Connect offre encore un autre avantage important, à savoir la sécurité. « La fraude interne est hélas relativement fréquente », déplore Beau Osselaere. « Mais comme il n’y a pas d’échange physique des fichiers via Isabel Connect, aucune manipulation manuelle des fichiers n’est possible. D’une certaine manière, vous pouvez voir les frais limités liés à Isabel Connect comme une prime d’assurance contre la fraude interne. Cette garantie de sécurité devrait déjà à elle seule être une raison suffisante pour utiliser Isabel Connect. »

Vous travaillez vous-même à une solution logicielle ?
Ou peut-être vous demandez-vous si le logiciel que vous utilisez dans votre service a un lien avec Isabel Connect ?

Vous pouvez trouver toutes les informations sur Isabel Connect ici.

  • Partager
  • facebook
  • twitter
  • linkedin

Articles similaires

Blogs

Comme la blockchain simplifie-t-elle le KYC pour les banques ?

A première vue, l’ouverture d’un compte bancaire est une opération simple et directe. Mais en réalité, elle implique une procédure ...

Blogs

Elisa Della Faille : “Le secteur informatique offre tellement d’opportunités”

Sur les 214 000 citoyens belges qui travaillent dans l’informatique, on dénombre à peine 39 000 femmes*. L’une d’elles est Elisa Della Faille. Malgré ...

Blogs

Schrems II et RGPD : Pourquoi l'évaluation du transfert de données est importante pour votre entreprise

La Cour de Justice de l'Union Européenne a decidé sur le cas Schrems II que le Privacy Shield n'était pas ...