Daphné Lammens

  • Partager
  • facebook
  • twitter
  • linkedin

L’IA n’est pas l’ennemi du comptable (bien au contraire)

L’intelligence artificielle (IA) pourrait faire entrer de nombreux secteurs, dont celui de la comptabilité, dans une nouvelle ère. Aujourd’hui, les comptables s’appuient encore souvent sur des processus manuels ou semi-numériques ainsi que sur des feuilles de calcul pour traiter les données financières. Mais il y a de bonnes nouvelles : avec l’avènement de l’IA, les comptables peuvent désormais utiliser des algorithmes d’auto-apprentissage pour analyser les données plus vite et plus précisément que jamais.

Efficacité, qualité et conformité : la sainte trinité pour les comptables ?

L’un des principaux avantages de l’IA au niveau de la comptabilité est sa capacité à traiter rapidement de grandes quantités de données. Par exemple, un système d’IA est en mesure d’analyser des milliers de transactions et identifier des tendances et des modèles qu’un comptable pourrait manquer. Cela peut aider les comptables à prendre des décisions plus éclairées, à détecter les erreurs ou les activités frauduleuses et à établir des prévisions financières plus précises.

Un autre avantage de l’IA dans la comptabilité est sa capacité à automatiser les tâches répétitives. Bien que déjà très présente dans le secteur, l’automatisation peut aller encore un cran plus loin. En utilisant l’IA pour les tâches quotidiennes telles que l’encodage et la réconciliation des données, les comptables peuvent se concentrer sur des tâches plus complexes à forte valeur ajoutée. Ou bien, ils ont enfin le temps de s’entraîner pour ce fameux marathon.

Outre ces avantages, l’IA peut également aider les comptables à se tenir au courant des dernières réglementations et exigences de conformité. Par exemple, un système d’IA peut être formé pour identifier les changements dans les lois fiscales et s’assurer que l’administration financière d’une entreprise est conforme.

Notre plateforme ClearFacts fait également ses premiers pas dans l’IA

ClearFacts, la solution de précomptabilité d’Isabel Group, lance une nouvelle fonctionnalité gratuite basée sur l’IA. Ce nouveau confidence levels montre au comptable le degré de fiabilité des propositions d’écritures. Une grande première dans le secteur comptable belge.

“Nous ajoutons un code de fiabilité qui indique l’exactitude de la proposition d’écriture comptable. Pour ce faire, ClearFacts utilise l’auto-apprentissage. Les factures récurrentes, par exemple, obtiennent un score très élevé représenté par une étoile complète, et le comptable sait donc que le contrôle peut se faire un peu plus vite encore. Après tout, gagner en efficacité… c’est la mission de notre entreprise”, explique Tom Vanhoorne, VP Business Solutions au sein d’Isabel Group. Vous trouverez ici plus d’infos à ce sujet sur le site de ClearFacts.

Résumé : L’IA dans le secteur de la comptabilité permet une plus grande précision, un gain de temps et une meilleure conformité. Et l’IA ne reste pas immobile. À mesure qu’elle continue d’évoluer, nous allons probablement découvrir des moyens encore plus innovants de l’utiliser pour transformer le secteur de la comptabilité.

Et donc, ce marathon… ?

"Nous ajoutons un code de fiabilité qui indique l’exactitude de la proposition d’écriture comptable. Pour ce faire, ClearFacts utilise l’auto-apprentissage. Les factures récurrentes, par exemple, obtiennent un score très élevé représenté par une étoile complète, et le comptable sait donc que le contrôle peut se faire un peu plus vite encore. Après tout, gagner en efficacité… c’est la mission de notre entreprise"

Tom Vanhoorne VP Business Solutions
Isabel Group-Tom-Vanhoorne-profiel
  • Partager
  • facebook
  • twitter
  • linkedin

Articles similaires

Blogs

Schrems II et RGPD : Pourquoi l'évaluation du transfert de données est importante pour votre entreprise

La Cour de Justice de l'Union Européenne a decidé sur le cas Schrems II que le Privacy Shield n'était pas ...

Blogs

Tendance FinTech #3 : PSD2, l’avenir des adeptes du « multi-banking »

En octobre 2018, Isabel Group a lancé une étude de marché pour mieux comprendre les besoins du marché belge en matière ...

Blogs

La PSD2 passe à côté de son objectif d’innovation

18 mois après son lancement, la PSD2 comporte encore trop de limites et manque légèrement le tir en ce qui ...